Ronds-points catalans mode d’emploi

Cher ami lecteur, nous sommes encore en été, même si Météo-France n’a pas l’air tout à fait d’accord, et peut-être as-tu caressé l’idée de venir passer quelques jours dans notre si beau pays catalan, où la mer le dispute à la montagne, où il fait quand même plus chaud qu’ailleurs, où il ne nous manque qu’IKEA pour être parfaitement heureux. Et tu as bien raison d’avoir cette idée, elle est bonne.

Seulement, je me dois de te prévenir, ce que la prévention routière et ton moniteur d’auto-école t’ont appris, tu vas devoir l’oublier le temps de ton séjour.

Car ici, dans ma catalogne natale, les ronds-points ont un fonctionnement qui ne ressemble à nul autre en France ou en Navarre (dont on ne sait toujours pas où c’est, d’ailleurs, enfin quand je dis on, c’est surtout moi).

Je t’explique.

1 – Le rond-point catalan ne fluidifie pas la circulation.

Loin de là. Il est créateur de bouchons. Déjà que le catalan de base respecte la distance de sécurité x2 et passe le dernier au feu vert pendant que toi tu rumines en te disant que, s’il avait juste roulé normalement, tu serais passée, tu te dis que ton ancienne vie parisienne t’a complètement guérie de ce travers. Ah ça oui, tu as même failli refaire 5 fois ton pare-chocs avant rien que la semaine dernière, à rouler comme une tête de veau à ras-de-pression de la voiture devant toi. Sur le rond-point, ça donne la même sans le feu tricolore : des voitures à perte de vue, mais loin de la tienne, un engorgement au rond-point, circulation fluide ensuite.

2 – La file de gauche est vide, à se demander s’il n’y a pas un truc.

Genre une caméra cachée avec un fluide invisible pour te faire faire un aqua-planning sans eau, ou un vieux clou rouillé pour que tu exploses ton pneu avant. Tous les catalans sont donc sur la file de droite. Sérieux, que quelqu’un m’explique. Donc, ami touriste, passe à gauche si t’es pressé comme un citron. Des fois, je me mets aussi à droite, car je culpabilise d’utiliser des trucs de parisienne, parce que c’est tricher ça, non ?

3 – Le rond-point catalan fait flipper.

Sinon, pourquoi personne ne s’engage ? D’ailleurs, ce point 3 explique en grande partie le 1, et l’on aurait presque envie que le psy ou la prof de yoga fasse partie du trajet et répète : « Mais non vous n’avez pas peur… Tout va bien se passer… Respirez, passez la première… », le tout sur une petite musique zen avec de l’encens tibétain diffusé dans l’habitacle. Le problème, c’est que notre ami autochtone n’essaie pas de s’engager au moment où la voiture passe sur le rond-point devant lui, mais seulement une fois qu’elle est passée… Et c’est évidemment trop tard, et au mieux il passe, mais pas celui qui piaffe derrière lui.

Alors ami touriste lecteur, toi aussi respire un bon coup. Oublie le périph. Viens voir nos clubs de plage et nos bars à tapas. Parce que notre ami lecteur catalan a tout compris, il n’est pas pressé et arrive en retard. Tout est une question de point de vue. Le seul problème, c’est que, si tes amis t’ont servi un rosé piscine, le temps de passer les 25 ronds-points qui poussent sur les routes du 66 comme des champignons, les glaçons ont fondu. Mais on s’en fout pas vrai ? On a le soleil. Ça ne paie pas l’essence, mais ça met de bonne humeur même les pauvres. Parce que le soleil, personne n’a encore réussi à nous le facturer.

Pour ma part, quand je voudrai aller vite, j’éviterai les ronds-points pour prendre de savoureux raccourcis avec des feux tricolores. J’arriverai à l’heure pour mon rosé piscine.

Alors profite bien de tes vacances, ami lecteur, et que tu sois catalan ou touriste, je lève mon verre à ta santé ! À la semaine prochaine !

Merci à Google Maps pour la photo.
Publicités

6 réflexions sur “Ronds-points catalans mode d’emploi

    • Merci beaucoup, Itinera Magica ! Comme ça tu pourras aussi en profiter pour découvrir nos tapas, accessibles dans 90% de tous nos restaurants ! (après la vogue sushis puis burgers…)
      Je taquine, je taquine, mais c’est un beau pays !!! Tu es la bienvenue !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s